Sana Vivo

 
pénurie d’eau dans le monde

Cliquez pour agrandir

Potabilisation de l'eau, une urgence


La Terre est la Planète bleue mais c'est pourtant l'eau potable qui manque le plus à l'Humanité.

Avec 3,6 millions de morts par an, les maladies liées d'une manière ou d'une autre à l'insuffisance voire à l'absence d'eau potable constituent même la première cause de décès dans le monde.

Diarrhée, choléra, paludisme, typhoïde, pour citer les maux les plus fréquents dus à l'eau insalubre, touchent d'abord les enfants : parmi ces 3,6 millions de victimes, 3 millions ont moins de 15 ans, dont 2 millions décèdent de 0 à 5 ans.

La situation mondiale de la mortalité infantile est donc dramatique, puisqu'un enfant meurt toutes les 7 secondes selon de nouvelles estimations de mortalité publiées par l’OMS, l’UNICEF, la Division de la population des Nations Unies et le Groupe de la Banque mondiale.
 
 

Notre éthique


Pour rappel, la Fontaine de Vie ne traite pas les eaux contaminées chimiquement. C’est pourquoi, pour chaque projet de commande d’une Fontaine de Vie, nous faisons effectuer une analyse de l’eau provenant de la source à traiter par un laboratoire assermenté par les autorités nationales.

La pollution chimique concerne les nitrates et les phosphates contenus dans les pesticides, les médicaments humains et vétérinaires, certains produits ménagers, la peinture, les métaux lourds (mercure, cadmium, plomb, arsenic…), les acides, ainsi que les hydrocarbures utilisés dans l’industrie.

Une source d’eau est considérée comme polluée lorsque que les taux de polluants décrits ci-dessus sont constants (sont exclues les pollutions accidentelles)

Dans les cas où la pollution chimique est avérée, Sana Vivo informe toutes les autorités compétentes, locales, régionales et nationales et refuse bien entendu de vendre une Fontaine de Vie puisque, même débarrassée de toute pollution bactériologique par notre système, l’eau reste totalement impropre à la consommation.
 
Français